La Pranathérapie

Qu’est ce que le prana ?

Le prana est l’énergie vitale de l’univers, c’est de l’énergie pure, elle nous vient du soleil. Sans le prana il n’y aurait pas de vie possible, c’est grâce à lui que tout être vivant peut vivre.
Dans d’autres traditions il est appelé le Ki, le Chi, l’Orgone, la force vitale ou l’Energie.
Ceux qui pratiquent le yoga connaissent bien le pranayama ou science de la respiration, en fait le prana utilise la respiration pour circuler dans le corps, mais il n’est pas la respiration. Sans prana il n’y aurait pas de mouvement. En fait la nature du prana est le mouvement.

En ayurvéda on distingue cinq sortes de Prana dans le corps qui animent chacune une partie du corps, on les appelle aussi Vayus. Il s’agit de Pranavayu qui gère l’absorption de l’air et tout ce qui pénètre dans le corps, d’Udanavayu qui gère tout ce qui sort par le haut car il est situé dans la gorge mais il détermine aussi notre aspiration dans la vie; d’Apanavayu qui gère toutes les éliminations du bas, Samanavayu qui s’occupe des mouvements digestifs est situé dans la région du nombril, Vyanavayu est le chef de tous les autres mouvements du corps, de ce fait il est répandu dans tout le corps et lui permet de se maintenir.
Le prana est situé dans le coeur et dans la tête, l’apana est logé à la base de la colonne vertébrale. Ce sont les deux plus importants car considérés comme les deux pôles de la respiration, le premier solaire et le deuxième lunaire, masculin et féminin. Grâce à eux nous avons le pouvoir de respirer. Il existe également un prana cosmique omniprésent qui est la source des cinq pranas du corps.

Pour mieux comprendre cette thérapie il faut expliquer l’interaction entre le mental et le prana. Qu’est ce que le mental ? c’est un processus de pensées qui, comme des vagues, viennent et repartent dans la conscience, c’est le fait de penser. le mental a un mouvement naturel, comme le prana. En fait le prana et le mental sont les deux aspects du même phénomène ; ils existent ensemble et sont inséparables. Le prana est le principe du mouvement et le mental est le principe de l’intelligence. Toute action a besoin du prana et de la pensée. En ralentissant la respiration, on ralentit le mouvement et donc les pensées. C’est toute l’utilité du pranayama comme technique de méditation, car par le contrôle de la respiration on calme le mental.
Le mental et l’énergie sont entièrement interdépendants.

La Pranathérapie

La thérapie pranique est une approche non violente de guérison accessible à tous. Elle n’est dangereuse ni pour le corps, ni pour le mental ni pour les émotions. C’est une façon unique de réénergétiser le corps à l’aide du prana d’une façon naturelle pour le renforcer et l’aider à lutter contre les maladies et rester en bonne santé. C’est une revitalisation de l’organisme dans sa globalité, elle nettoie, recharge et élimine les sources du problème latent ou révélé.

Pour comprendre « comment cela fonctionne » il faut parler de nos différents corps. Notre corps physique est entouré de différents corps qui vibrent à des fréquences différentes. Nous avons trois corps (physique, subtil et causal) et cinq enveloppes(physique, vitale, mentale, intellectuelle et divine). On peut entendre parfois parler des sept corps, cela est une autre façon de les nommer. On peut considérer le corps physique, le corps éthérique, le corps astral, le corps mental, le corps causal, le corps bouddhique, le corps atmique. Celui qui nous intéresse plus particulièrement est le corps éthérique ou corps vital, c’est le plus dense des corps subtils, il vitalise le corps physique par l’énergie du prana. C’est lui qui absorbe et distribue le prana à travers les différents corps. Le corps éthérique est aidé dans son travail par les chakras et les nadis (72000 canaux subtils du corps).

C’est sur le corps éthérique que l’on va agir avec le prana, car c’est sur cette couche que le prana fonctionne directement. La thérapie par le prana, appelée aussi médecine énergétique, considère que la maladie est un dérèglement dans les corps subtils (chakras et nadis). En général des douleurs, des tensions qui se transforment par la suite en maladie. Par la thérapie pranique on élimine ces douleurs et tensions et donc la maladie, cela consiste en un nettoyage du corps éthérique puis le rechargement en prana. L’effet sur le corps subtil n’est pas toujours immédiat et plusieurs séances sont parfois nécessaires selon le degré des troubles.

Cette thérapie nécessite trois étapes :

  1. La détection des zones ou organes déséquilibrés, un genre de scanner sur tout le corps mais fait avec les mains.
  2. Nettoyage énergétique de tout le corps.
  3. Ré-énergisation par le prana des chakras, nadis ou zone dévitalisée.

Ces trois étapes peuvent être répétées plusieurs fois si nécessaire.

Cette méthode n’est pas destinée à remplacer les médecins mais plutôt à augmenter l’efficacité de toutes formes de médecine par l’utilisation de l’élément le plus fondamental de la vie appelé force vitale ou prana.

Publicités